Comment fonctionne un prêt personnel ?

Comment fonctionne un prêt personnel ?

Le type de financement le plus sollicité par les particuliers est sans aucun doute le prêt personnel. Plusieurs raisons viennent expliquer cette situation. Il en est ainsi notamment de la liberté offerte aux emprunteurs quant à l’utilisation des fonds mis à leur disposition. À noter que contrairement au crédit affecté, aucune obligation de justification ne s’impose au bénéficiaire. Il propose également un certain nombre d’avantages non négligeables. Pour en apprendre un peu plus sur ce prêt, découvrons dans cet article comment il fonctionne ?

La demande de prêt personnel

Pour financer la réalisation d’un projet, il est souvent nécessaire de souscrire un crédit. Pour en faire la demande, le respect d‘un certain nombre de formalismes est requis. La première chose à faire est de rechercher une offre de prêt qui correspond à votre situation. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Utiliser un comparateur de prêt personnel en ligne,
  • Passer par le service d’un courtier,

Pour appuyer une demande de prêt personnel, il faudra fournir plusieurs pièces justificatives. Elles concernent l’état civil et les ressources du demandeur. Ce sont notamment :

  • Une pièce d’identité,
  • Un relevé d’identité bancaire,
  • Un justificatif de domicile,
  • Bulletins de paie pour les salariés,
  • Derniers avis d’imposition pour les non-salariés.

À noter que les documents requis peuvent différer d’une banque à une autre.

Les conditions d’obtention

Il faut savoir que les établissements de crédit imposent plusieurs conditions avant d’octroyer un prêt personnel. Elles concernent surtout la capacité de remboursement du demandeur. C’est une manière pour les banques de s’assurer de la solvabilité de ce dernier. Il devra alors avoir :

Une situation professionnelle et financière stable : un statut de fonctionnaire ou la possession d’un CDI est déjà un argument de taille pour convaincre les organismes prêteurs. Il est tout aussi important d’éviter les découverts bancaires.

Un taux d’endettement raisonnable : dans la pratique, le maximum autorisé est de 33 %. Au-delà de ce seuil, il est difficile d’obtenir un prêt personnel.

Le fonctionnement du crédit personnel

En souscrivant un prêt personnel, les banques mettent en place des taux. Ils peuvent varier d’un établissement à un autre. Ces derniers les fixent en fonction de la conjoncture du moment. Ils dépendent également de la durée de remboursement.

Il convient de préciser que des frais de dossiers sont facturés par les organismes financiers lors de la demande de prêt personnel.

Une fois que le crédit est accordé, l’emprunteur dispose d’un délai de 14 jours pour se rétracter. Il commence à courir à partir de la date de la signature du contrat de prêt. Le fonds ne pourra ainsi être mis à disposition du requérant qu’à l’expiration de ce laps de temps. Il est en général de 14 jours calendaires.

Le remboursement

Lorsque l’emprunteur n’a pas exercé son droit de rétractation dans le délai prévu à cet effet, le contrat devient alors définitif. Les fonds seront versés directement dans son compte par son établissement de crédit. Le remboursement pourra commencer. Il se fera comme cela est indiqué dans le contrat. Dans la pratique, il s’étale sur plusieurs mensualités. Le nombre et le montant sont fonction :

  • De la somme empruntée,
  • De la capacité de l’emprunteur,
  • De la durée du prêt : elle est comprise entre 3 et 84 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *