Le prêt personnel : les caractéristiques

Le prêt personnel

La souplesse et la facilité d’accès au prêt personnel attirent particulièrement les prêteurs. Les entités bancaires sont également séduites puisqu’elles octroient beaucoup plus de crédit personnel au particulier suivant le rapport de l’association française des sociétés financières ou ASF. Le plafond s’estime à plus de 9,95 milliards d’euros. Mais quelles sont ces particularités tellement attractives du prêt personnel ?

Définition du prêt personnel

Le prêt personnel est d’ordre « personnel » comme l’indique son nom. Une définition directe qui signifie que le débiteur n’a pas à se justifier de l’utilisation des fonds qui lui seront octroyés différemment des crédits affectés. Fournir une preuve comme un devis, un bon de commande ou une facture d’achat n’est pas requis dans le cadre de ce type de prêt. L’emprunteur l’emploie pour remplir une obligation financière urgente ou pour le financement d’un projet comme l’acquisition d’une voiture ou d’un appareil électroménager, mais aussi pour combler un budget de vacances entre autres.

Au moment de la requête, certains gestionnaires de banque ou organismes de crédit poseront évidemment la question sur l’usage de la somme durant l’entretien verbal. Le demandeur a le choix de répondre ou non à cette interrogation.

Les caractéristiques d’un prêt personnel

Un prêt personnel dispose de plusieurs caractéristiques spécifiques de sa catégorie notamment dans l’établissement d’un contrat de prêt par écrit.

Le contrat de prêt doit se conformer à quelques obligations communes aux crédits à la consommation, notamment sur les points suivants : le taux effectif global, le coût total du crédit, le délai de remboursement et la somme des mensualités. Un coupon détachable fourni par l’établissement permet au demandeur d’utiliser son droit de rétractation dans les 14 jours qui suivent la demande. Les dispositions de la loi Lagarde fixent le plafond du montant octroyé à 75 000 euros.

Le délai de remboursement est une clause définie par les deux parties. Les amortissements s’étalent sur une durée de 3 mois à 7 ans. Généralement, les prêts personnels se fixent sur un taux et une mensualité prédéfinie. Le prêteur dispose toutefois d’une possibilité de créer un taux révisable ainsi que l’extension du délai restitution.

Le prêt personnel : un avantage pour le prêteur ou l’emprunteur

Pour le prêteur, le prêt personnel est la formule la plus proposée par l’établissement prêteur puisqu’il présente plusieurs avantages comme les frais de gestion réduits. La somme d’argent demandé par le particulier est versée directement à son compte au lieu d’un versement auprès du prestataire final. Une situation valable pour les crédits affectés, qui augmente les frais. L’étape du contrôle de l’usage des fonds s’annule également dans cette situation. Les risques de suspension de paiement des échéances diminuent aussi puisque l’emprunteur est moins protégé.

Dans le cas du demandeur de prêt, cette catégorie lui permet d’obtenir une solution confortable ou nécessaire à défaut d’accès à un crédit affecté. L’individu n’a pas l’obligation de fournir des pièces justificatives, une situation qui n’est pas totalement à son avantage. Un échec dans le projet destiné à être financé n’entraîne pas l’annulation du prêt, ce qui serait le cas dans la catégorie des crédits affectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *